• Le rachat de crédit pour entrepreneur et professionnel en libéral
  • Le rachat de crédit pour les artisans commerçants

Le rachat de crédit pour entrepreneur et professionnel en libéral

Le statut d’auto entrepreneur séduit un grand nombre de personnes en raison des nombreux avantages procurés par son régime spécifique (formalités administratives allégées, exonération de TVA…). A noter que cette activité professionnelle peut être pratiquée à titre principal ou secondaire. Les auto-entrepreneurs font face à de multiples dépenses dans le cadre de leurs activités. Et un rachat de crédit peut leur servir à optimiser leur budget. Pour rassurer l’organisme prêteur, ces professionnels doivent justifier d’une solidité financière et d’une bonne solvabilité. Des revenus réguliers sur les trois dernières années, un taux d’endettement raisonnable et un bon comportement bancaire sont notamment requis. La profession libérale connaît un statut assez particulier. En effet, les métiers liés au champ médical, juridique ou économique sont souvent soumis à des règles déontologiques précises. Les professionnels de ces domaines pratiquent leurs activités sous leur responsabilité individuelle et présentent une sécurité d’emploi différente. Bien que la profession libérale engendre des revenus supérieurs, elle occasionne également des charges importantes. La gestion de budget peut devenir compliquée, et les finances personnelles et professionnelles peuvent se confondre. L’accès au rachat de crédit permet aux professionnels de redresser leur gestion financière. Auto-entrepreneurs et professionnels en libéral ont la possibilité d’inclure une demande de trésorerie complémentaire à leur rachat de crédit. Le montant de ce nouveau financement repose entre autres sur le taux d’endettement et la nature du projet de l’emprunteur.

Le rachat de crédit pour les artisans commerçants

Le statut d’artisan commerçant comprend les métiers liés à l’artisanat, la création et le commerce. On compte entre autres les coiffeurs, plombiers, boulangers, etc. La prospérité de ces activités est particulièrement dépendante de la demande des produits et services proposés. La variation de cette demande occasionne souvent l’instabilité des revenus de ces deux catégories socioprofessionnelles. Les emprunts contractés par ces entrepreneurs peuvent finir par peser lourd sur leurs budgets si bien qu’une restructuration de crédits s’avère nécessaire. Pour se voir octroyer un rachat de prêts, les artisans et commerçants doivent répondre à certaines conditions pour rassurer les établissements financiers. Ces derniers requièrent entre autres une ancienneté d’au moins 3 ans, une gestion d’activité irréprochable et un livre de comptabilité régulièrement mis à jour. La réunion de ces critères représente une garantie pour le prêteur qui sera alors plus enclin à accepter la demande de regroupement de prêt. Comme pour tout emprunteur, le taux d’endettement de l’entrepreneur sera aussi considéré. Le rachat de crédit va permettre d’assainir la situation financière du professionnel. Celui-ci aura en outre la possibilité d’inclure un nouveau financement dans son regroupement de prêts.

Pour faciliter votre demande de prêt en ligne, passez par notre simulateur.
Je fais ma demande en ligne