Le prêt entre particulier en 2021, une formule toujours intéressante ?

Publié le 22 octobre 2021
prêt entre particulier en 2021

Si un jour, vous devez faire face à un besoin de fonds urgent, le prêt entre particulier a tout l’air de la solution idéale. Rendez-vous compte : c’est un crédit qui ne passe par aucun organisme bancaire, un contrat qui peut se conclure entre vous et un membre de votre famille, avec des conditions d’emprunt que vous allez fixer entre vous. Légalement, il s’agit d’un crédit comme un autre. L’avantage ? C’est un crédit que vous pouvez toujours demander, même en étant dans une situation financière délicate.

Le fonctionnement d’un prêt entre particuliers

En France, les chiffres sont sans appel : 79% des Français ont déjà eu recours à un crédit. Surtout avec l’émergence des modes de crédit alternatives. En tête de liste : Le PAP/P2P. Le Prêt entre Particulier ou encore Peer-To-Peer lending est une mode de crédit qui nous arrive directement des États-Unis. Ce type de crédit est le point d’ancrage de ce qu’on appelle l’économie collaborative, avec un succès tel que les Français en sont également friands.

Un crédit à la consommation comme un autre

Le prêt entre particulier est un crédit en soi. D’un montant minimal d’environ 760€, la personne prêteuse mettra alors en jeu ses fonds personnels (pour faire simple, cette personne est la banque), vous, vous êtes le client demandeur de crédit. En clair, il s’agit d’un véritable crédit à la consommation. Pourquoi ? Parce que tous les conditions de crédit y sont réunies : taux d’intérêts, délais de remboursement, mensualités, etc.

Les conditions peuvent se fixer entre vous, même s’il s’agit d’une personne proche (parents, voisinage…). Les professionnels du crédit conseillent toujours la mise en place d’un contrat entre les deux parties. Autre solution, les plateformes PAP. Néanmoins, dans votre contrat de crédit doivent figurer :

  • Le montant de l’emprunt,
  • La durée du crédit,
  • Le taux d’intérêt (s’il y en a et s’il est appliqué),
  • La fréquence des mensualités.

Après discussion entre les deux parties, ils peuvent choisir entre :

Une reconnaissance de dette : un document signé et daté et rédigé par l’emprunteur. Il est possible d’avoir recours à un notaire lors de l’établissement de cette lettre. Une fois que c’est signé, le document original est remis au prêteur (une autre originale au service des impôts), une copie reste avec l’emprunteur.

Un contrat de prêt : modèle accessible en téléchargement sur le site officiel de l’administration fiscale (Cerfa 10142*6). Les deux parties ratifient ce contrat et en garde chacun un exemplaire.

Comment trouver un prêt entre particuliers sans frais ?

La solution la plus simple consiste à demander de l’argent à un proche. Vous aurez alors la chance de discuter des conditions du crédit. Mais même si c’est le cas, des déclarations doivent être faites. C’est par exemple le cas des intérêts perçus ou encore versés (que vous soyez le prêteur ou le demandeur). Ce sont des valeurs imposables pour le prêteur. Attention à l’omission d’un tel élément. Si c’est le cas, le fisc pourra le déclarer comme étant un revenu d’origine indéterminée.