Le courtier en crédit : un spécialiste indépendant

Publié le 30 mars 2020
courtier credit

Le courtier en crédit aussi appelé Intermédiaire en Opération Bancaire intervient pour le nom d'un emprunteur potentiel auprès des banques afin d'obtenir les meilleurs taux de prêt pour un projet de financement d'un bien ou pour le rachat d'un crédit.

Le courtier en crédit que les professionnels appellent plus volontiers intermédiaire en opération bancaire est une société ou une profession libérale spécialiste du financement des projets des particuliers. Il a pour mission de rapprocher une personne à la recherche d'un financement de l'un des établissements de crédit dont il est mandataire.

Courtier en crédit ?

La principale activité du courtier en crédit est de mettre les banques en concurrence pour le compte d'un emprunteur particulier potentiel. Il prend en charge l'étude des meilleures offres bancaires du moment en terme de taux fixe ou taux variable, de modalités de remboursement, de flexibilité des échéances... Le travail d'un courtier en crédit doit obligatoirement être réalisé sur mesure pour un client particulier.

Le courtier en crédit est également sollicité par le client pour négocier les meilleures assurances de prêt tant en décès incapacité qu'en assurance perte d'emploi. Globalement, le courtier en crédit propose des taux plus attractifs à ses clients que ceux qu'ils pourraient obtenir dans le cadre d'une négociation de prêt au sein d'une banque classique. Généralement, le courtier intervient surtout dans le cadre d'un projet d'emprunt immobilier pour l'achat d'une résidence principale ou secondaire ou pour du locatif. Il peut aussi intervenir pour proposer des prêts à la consommation. L'avantage de s'adresser à un courtier en crédit est évident : L'intermédiaire bancaire est mandaté par plusieurs établissements de crédits. En s'adressant à lui on accède du même coup aux propositions multiples du marché sans avoir à multiplier les dossiers et les démarches.

Une profession encadrée par la loi

La loi bancaire 84-46 du 24 janvier 1984 aujourd'hui incorporée au Code monétaire et financier a donné un statut aux intermédiaires en opérations de banque. La profession de courtier en crédit est définie par la loi dans ces termes : « Est intermédiaire en opérations de banque toute personne qui, à titre de profession habituelle, met en rapport les parties intéressées à la conclusion d'une opération de banque sans se porter ducroire. L'activité d'intermédiaire en opérations de banque ne peut s'exercer qu'entre deux personnes dont l'une au moins est un établissement de crédit. L'intermédiaire en opérations de banque agit en vertu d'un mandat délivré par cet établissement. Ce mandat mentionne la nature et les conditions des opérations que l'intermédiaire est habilité à accomplir. »

Que coûte un courtier en crédit ?

En vertu de la loi Murcef, « Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. » En d'autres termes, tant que le contrat de prêt n'est pas signé par l'emprunteur, le courtier en crédit ne peut demander aucune rétribution pour son travail de recherche. Dans tous les cas, la rétribution de son travail de médiation est payée par la banque sous forme de pourcentage sur le montant du prêt accordé. L'opération de courtage est ainsi totalement indolore pour l'emprunteur.