crédit auto

Cap sur la réglementation d’un crédit auto

Afin de protéger les emprunteurs d’éventuels risques liés à un prêt destiné à l’acquisition d’une voiture, il existe une réglementation pour régir le prêt auto, tout comme c’est le cas de tout type de crédit à la consommation. On peut, entre autres, mentionner la loi Scrivener qui a introduit de nouvelles mesures, notamment au niveau des modalités. Il concerne en particulier les prêts dont le montant oscille entre 200 et 75?000 €. Sa durée de remboursement minimale est de 3 mois. Tout établissement prêteur se doit de mentionner son identité et les détails du prêt dans le contrat. On peut aussi parler de la loi Neiertz qui encadre essentiellement les problèmes relatifs au surendettement des ménages. Elle s’articule, par exemple, sur la révision la durée du prêt et le regroupement de crédit. Tel le cas pour un crédit à la consommation, un emprunteur de crédit auto dispose d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la date de signature du contrat.

  • Qu’est-ce que le crédit auto ?
  • La démarche de souscription à un prêt auto
  • Choisir la meilleure offre de crédit

Qu’est-ce que le crédit auto ?

En général, pour espérer un jour acheter la voiture dont on a toujours rêvé, il est nécessaire de faire des économies pendant des mois. Que l’on veuille faire l’achat d’une auto neuve ou d’occasion, un véhicule coûte quand même une petite fortune. Cependant, il est possible d’opter pour un crédit auto pour l’acquérir. C’est une solution de financement permettant d’emprunter une somme d’argent définie en vue d’acheter une voiture neuve ou d’occasion. Avec le crédit voiture, il n’est plus indispensable d’économiser des années ou de toucher à ce que vous avez mis de côté pour acquérir un véhicule motorisé.

La démarche de souscription à un prêt auto

Si vous voulez souscrire à un prêt auto, vous devez commencer par chercher les organismes financiers, les établissements de crédit ou encore les concessionnaires automobiles qui en proposent. Vous pouvez le faire en ligne, tranquillement, via un comparateur. Pour la sécurité et la garantie des transactions, vous devez remplir des formulaires et envoyer une demande, toujours en ligne. C’est plus rapide.

Vous présenterez alors un bon de commande ou une facture pour certifier que vous allez réellement utiliser l’argent pour l’achat d’un véhicule. Ensuite, on vous enverra un contrat de crédit. Cela s’appelle le crédit affecté à l’achat de l’automobile.

Par ailleurs, vous pouvez opter pour le prêt personnel pour pouvoir utiliser selon vos besoins le montant emprunté. Ce second type de crédit concerne surtout l’achat d’une voiture d’occasion. Dans ce cas, voici un conseil en passant : Vous devez tout de même bien examiner l’état du véhicule avant de l’acheter. Il est même recommandé de faire appel à un expert pour réaliser les vérifications. Cela vous permettra d’éviter les défauts et les dysfonctionnements cachés qui risquent d’augmenter la somme d’argent dont vous avez besoin lors du prêt.

Choisir la meilleure offre de crédit

Le code de la consommation dit que l’emprunt maximum accordé pour l’achat d’une voiture est de 75 000 € qui pourra être remboursé pendant 7 ans. Mais si vous envisagez de revendre le véhicule, ce délai peut être réduit à 5 ans. N’oubliez surtout pas la simulation avant de fixer votre choix. Ainsi, vous aurez une idée des offres et des services proposés par les différents établissements de crédit. En général, l’utilisation du simulateur est gratuite, et les résultats que vous obtiendrez vous aideront à connaître la somme que vous voulez emprunter, la durée de remboursement, les mensualités à payer, le Taux Annuel Effectif Global ou TAEG, les frais annexes ainsi que diverses données qui vous aideront à effectuer vos calculs et à choisir l’offre idéale.

Pour faciliter votre demande de prêt en ligne, passez par notre simulateur.
Je fais ma demande en ligne

Voir également

Le plus souvent en matière de crédit à la consommation, on parle de crédit affecté et de crédit sans justificatif, c’est-à-dire que vous devez justifier ou non la destination des sommes qui vous seront prêtées, et ce, dès l’introduction de votre demande.