Crédit accepté à tous les coups : Comment l’obtenir ?

Publié le 27 juillet 2020
demande de credit

Pour acheter un bien immobilier, une voiture ou lancer une nouvelle activité professionnelle, formuler une demande de prêt peut être intéressant. Néanmoins, il n’est pas rare de voir sa demande refusée, sans toujours en comprendre les motifs précis. Pour éviter ces désagréments et voir votre demande crédit acceptée, nous vous proposons de suivre quatre conseils phares.

Nettoyer son compte bancaire

Chaque année, de nombreux Français souhaitent emprunter des fonds pour financer leurs divers projets personnels et professionnels. Néanmoins, ils sont nombreux à essuyer un refus de la part de l'organisme de crédit. Pour éviter ce type de déconvenue, il est recommandé de procéder à un nettoyage de son compte avant toute demande.

En effet, les banques procèdent à une inspection au peigne fin des trois ou six derniers relevés en date. Aussi, veillez à éviter tout dépassement du découvert autorisé ou rejet de prélèvement durant la période précédant votre requête. L’objectif est d’avoir une base stable et fiable pour éviter de susciter le moindre doute quant à votre gestion.

Attendre d’avoir une situation professionnelle stable

Parmi les motifs de rejet de prêts rencontrés, la situation professionnelle instable de certains demandeurs est fréquemment en cause. En effet, pour rassurer votre banquier, il est essentiel de justifier de revenus stables et suffisants. Ces derniers doivent vous permettre de rembourser sans encombre vos mensualités.

Aujourd’hui, chacun sait que le poste en CDI constitue le Graal du demandeur. Néanmoins, sachez qu’un CDD ou un contrat en Intérim sont parfois tolérés en cas de prêt de petite somme d'argent. Si vous faites une demande à deux, il est important qu’au moins un des emprunteurs soit en CDI, en profession libérale ou retraitée. Le cas échéant, il est fort probable que votre requête soit rejetée.

En termes de revenus, notez qu’un reste à vivre par personne est indispensable pour voir sa demande de prêt acceptée. Cette somme correspond au restant mensuel disponible pour chacun, une fois les charges de logements déduites. Pour éviter tout refus, attendez de disposer d’un contrat stable et d’un salaire suffisamment confortable.

Se constituer un apport confortable

Pour éviter le refus de prêt, il n’y a rien de tel qu’un apport personnel suffisant. Preuve de votre bonne foi, celui-ci contribuera par ailleurs à acquitter frais de notaire, de garantie ou encore de dossier. Cette contribution est d’autant plus essentielle que vous demandez un prêt immobilier. Concrètement, l’idéal est de considérer 10 % du montant total emprunté. Ainsi, vous bénéficierez d’un taux bien plus intéressant.

Notez que certains établissements proposent de financer les fameux 10 % à travers certains crédits immobiliers spécifiques. Ces derniers s’avèrent toutefois très peu rentables, avec un taux bien plus élevé que ceux des prêts classiques. En matière de prêt, vous vous garantissez de meilleures chances de réussite en collant au profil type recherché par les financeurs.

Veiller à avoir un taux d’endettement viable

Si certains critères d’éligibilité aux prêts peuvent manquer de transparence, d’autres sont parfaitement connus. Parmi eux, le taux d’endettement constitue un élément crucial de votre dossier. Aussi, il convient de le calculer au préalable, afin de formuler une demande limpide et recevable.

Sachez que d’un établissement bancaire à l’autre, la règle appliquée est susceptible de varier. Dans la plupart des cas, il est impératif de justifier d’un endettement inférieur à 33 %. Toutefois, le taux acceptable peut monter à 40 ou 50 %, selon le type de prêt demandé et la somme empruntée.

Dans la pratique, les mensualités de remboursement d’un prêt ne doivent pas excéder un tiers des revenus nets mensuels. Si vous envisagez de demander un nouveau crédit, alors que vous en avez d’autres en cours, soyez particulièrement prudent. Pour éviter d’essuyer un refus, l’idéal est de rembourser tous ses crédits avant de formuler une nouvelle demande.

Si vous avez un doute, vous pouvez tout à fait faire appel à un courtier. Parmi ses principales missions, celui-ci vous accompagnera volontiers dans l’établissement d’un dossier de demande irréprochable.